La sérieuse science des microbes.

Le microbiome intestinal agit sur notre santé et sur notre bien-être. Nahibu l’analyse pour fournir des conseils alimentaires personnalisés selon chaque individu pour améliorer votre qualité de vie. Le génome de notre microbiome contient 100 fois plus de gènes que notre génome humain et contrairement à celui-ci, il est malléable et adaptable.

Voir l’interview de Hugo

Chacun sa flore.

Chaque microbiote est unique et dépend d’une multitude de facteurs. Certains d’entre eux peuvent être modifiés (exemple : alimentation) et d’autres non (exemple : naissance par voie basse ou césarienne). Ces facteurs et les relations complexes que nous entretenons avec nos microbes, virus et bactéries, participent à la co-construction de notre identité biologique.
C’est à partir de ces aspects que s’est inspiré Nahibu : changer maintenant pour aller mieux demain.


Les différentes méthodes utilisées.

Il existe 3 principales méthodes qui permettent d’étudier le microbiote intestinal.

Méthode IMéthode IIMéthode III
UtilisationARNARN > ADNADN
RésolutionFaibleElevéeElevée
PrécisionPeu préciseNombreux biais que l’on n’est pas encore capable de calculerPrécise et sûre
FinalitéQuelques bactéries
(pas plus loin que le genre)
Bactéries
(jusqu’à l’espèce et la souche)
Bactéries
(jusqu’à l’espèce et la souche)
Votre corps est composé de multiples cellules. Dans une cellule bactérienne, il y a des gènes (contenus dans l’ADN) transformés en ARNm puis en protéines. Ces protéines peuvent être toutes sortes de choses comme des hormones. Lorsque le gène aboutit à une protéine, on dit qu’il est activé. Grâce au dessin ci-dessus, vous allez mieux comprendre les méthodes expliquées auparavant. La méthode I (ou ARN 16S) est la méthode la moins précise. Elle se base sur l’ARN 16S, ARN qui constitue le ribosome. Ce dernier permet le passage de l’ARNm à la protéine. L’ARN 16S est présent chez toutes les bactéries de façon stable. Il est constitué de parties conservées et de parties spécifiques et c’est grâce à ces dernières qu’on connaît les bactéries présentes (limité aux genres des bactéries). La méthode II utilise la réverse transcriptase afin de passer de l’ARNm à l’ADN car ce premier n’est que très peu stable. Cette méthode est précise mais le problème, c’est qu’elle entraîne de nombreuses erreurs que nous ne sommes pas capables de prendre en compte. Pour finir, la méthode III (utilisée par Nahibu) ne se base uniquement que sur la présence de l’ADN ou non. Grâce à une banque de données, nous sommes en mesure de vous donner les différentes bactéries (et leurs gènes) qui peuplent votre intestin de façon plus précise (allant jusqu’à l’espèce et à la souche). En revanche, à ce jour, il n’est pas possible de savoir si ceux-ci sont activés ou non, on appelle cela : le potentiel génétique.

Les résultats


A partir des échantillons fournis, Nahibu détermine les potentiels génétiques fonctionnels du microbiote intestinal. C’est-à-dire, les capacités qu’a notre microbiote pour nous aider dans notre quotidien (via le métabolisme des microorganismes). Ces gènes peuvent être utilisés par notre microbiote (potentiels actifs) ou pas (potentiels inactifs).

Les conseils alimentaires


Les conseils alimentaires Nahibu sont accessibles directement avec vos résultats. Ils sont rédigés par une équipe pluridisciplinaire : diététiciens diplômés et médecins spécialisés en nutrition. Ils sont également adaptés à une alimentation variée et équilibrée et permettent de viser un confort digestif optimal et d’exprimer votre réel potentiel mental ou physique.

Notre partenaire MétaGénoPoliS (MGPS)


MétaGénoPoliS est un pôle de l’INRA et est situé à Jouy-en-Josas. Ce pôle est uniquement concentré sur l’étude du microbiote intestinal. MétaGénoPoliS est une centre d’excellence de recherche et spécialisé sur les approches de séquençage à haut débit qu’on appelle métagénomique pour la compréhension et la caractérisation du microbiote intestinal.


À partir de 329€

Acheter votre kit