Les troubles digestifs peuvent aussi être liés à un déséquilibre émotionnel.

Nahibu

Interview

Le microbiote intestinal est aujourd’hui considéré comme un organe vital qui contribue à notre état de santé physique mais aussi mental. Défini comme étant notre second cerveau, cet écosystème constitué de milliards de bactéries est aussi sensible à nos émotions. Divers facteurs tels que le stress, l’anxiété ou la dépression peuvent affecter l’équilibre de notre flore intestinale et engendrer des troubles digestifs.

La naturopathie peut-elle nous aider à aller mieux ?

« La chose essentielle et qui paraît être une banalité, c’est l’écoute ».

La naturopathie a pour principe de base de réaliser des recherches approfondies sur chaque individu et cela passe bien évidement par l’écoute. Afin de découvrir d’où proviennent les troubles, un(e) naturopathe prendra en compte l’individu dans son ensemble : physique, situation émotionnelle et sociale. 

Interview :

Naturopathe spécialisée en équilibre digestif et émotionnel depuis 10 ans, Sandrine Farnetti accompagne les personnes sujettes aux troubles digestifs liés à leur mode de vie et à leurs émotions. Elle a créé un accompagnement sur 3 mois qui permet d’induire des changements sur 3 aspects personnels : hygiène de vie, hygiène psychique et acceptation de soi : corps, cœur, esprit, et il semblerait que cette approche ait porté ses fruits.

Les inconforts digestifs peuvent être très handicapants et très douloureux mais ce n’est pas une fatalité. La science, la nutrition, les neurosciences et les approches psycho-corporelles nous offrent aujourd’hui des outils efficaces pour comprendre et remédier à ces problèmes. 

À qui s’adressent les séances de naturopathie que vous proposez ?  

Elles s’adressent aux personnes qui pensent que leurs troubles digestifs ont un lien avec leur état émotionnel et inversement. L’accompagnement que je propose a pour but de rechercher la cause du déséquilibre : ce qui a fait qu’à un moment donné, il y a eu un grain de sable dans la machine. Une fois la source détectée, j’aide chaque personne à mettre en place un maximum de conseils, je propose des outils qui permettent l’autonomie. Bien sûr la naturopathie s’adresse à ceux et celles qui s’autorisent l’exploration de nouvelles pistes pour leur santé, qui veulent co-construire leur propre solution et qui sont déjà suivies médicalement.

Est-il aujourd’hui possible de prévenir l’apparition de certains troubles digestifs avant que les premiers signaux fassent leur apparition ?

Par certaines investigations plus poussées : la biologie préventive fonctionnelle. Certains marqueurs peuvent nous donner des informations sur une hyperperméabilité intestinale, par exemple. Mais également une analyse du microbiote qui nous permet d’avoir une belle vision à l’instant T des choses à soutenir. Par exemple certaines bactéries agissent sur la qualité du sommeil ou sur la stabilité émotionnelle (frustration, irritabilité…) donc si elles sont en trop petites quantités, il sera intéressant d’en apporter spécifiquement sous forme de supplémentation). Autre exemple, certaines bactéries sont responsables de ballonnements ou de constipations donc en avoir trop ou pas assez nous renseigne concrètement sur l’accompagnement à mettre en place et donc de pouvoir instaurer une hygiène de vie ciblée et vraiment personnalisée.

Est-ce que l’analyse du microbiote intestinal Nahibu, pourrait vous aider dans vos démarches de suivi ?

Un grand OUI car enfin, je vais pouvoir avoir la photo de l’écosystème intestinal de la personne qui vient me consulter. Cela permet d’avoir des pistes de travail. De voir d’éventuelles causes à leurs soucis digestifs mais également sur les aspects neurotransmetteurs, préventions cardio-vasculaires. Il faut avoir cette vision globale du microbiote pour agir, pour éviter une dysbiose ou une hyperperméabilité intestinale qui pourrait créer une inflammation et aggraver l’état émotionnel d’une personne.

La cartographie du microbiote Nahibu va me permettre d’obtenir les réponses à certaines questions, par exemple : pourquoi cette personne (ou plutôt son organisme) ne répond pas à la supplémentation en tryptophane ? (Acide aminé). Tout simplement parce que son microbiote n’a pas les souches pour. L’analyse Nahibu va me permettre de supplémenter en probiotiques de façon précise et non plus à « l’aveugle » !

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui sont en bonne santé, et qui souhaitent le rester ? 

Je leur conseillerais de se faire accompagner par un professionnel de santé formé aux nouvelles thérapeutiques pour pouvoir leur expliquer comment mettre en place les bases d’une hygiène de vie pour « bien vieillir ».

www.nahibu.com